• header1
  • header2
  • header3
  • header4
  • header5

b accueil2

b assob ou pecherb poissonsb contact blanc overb infob pecherb photos blanc overbout forum

Parcours Mouche "No-kill"

Sur chacune des 3 rivières de Quimper, des parcours mouche « no-kill » ont été implantés, ils ne le sont en fait qu’à partir du 15 avril, et le wading n’est autorisé qu’à partir du 1er mai.

Sur ces parcours, la remise à l’eau- ou « graciation »- du poisson est obligatoire, une chance de survie pour le poisson et une

chance de plus pour le pêcheur de le capturer, encore faut-il que cette remise à l’eau se fasse dans des conditions appropriées.

nokill2

Photo FAAPPMA 29 : Remise à l’eau d’une truite

- Employez de préférence des hameçons sans ardillon ou écrasez l’ardillon avec une pince, un hameçon sans ardillon pénètre mieux, et les pertes de poisson ne sont pas plus nombreuses- qu’avec un hameçon avec ardillon,

- Evitez de sortir le poisson de l’eau et décrochez-le sans le toucher de façon à ne pas endommager le mucus qui recouvre sa peau et qui constitue sa barrière contre les infections et les parasites,

- Si le poisson a engamé profondément l’hameçon, le mieux est de couper le fil, il est aussi possible dans de nombreux cas de le débarrasser de l’hameçon sans le faire saigner à l’aide d’un dégorgeoir Ketchum Release,

- Bien souvent à l’issue de la capture, le poisson a besoin de se réoxygéner, en le maintenant sans le serrer au creux de la main et en lui donnant un mouvement de va et vient dans l’eau, tête orientée vers le courant, il retrouvera ses forces et s’échappera de lui-même vers le première cachette.

jeune moucheur 02

Photo B.Joncour : Jeune moucheur sur l'Odet

La remise à l’eau du poisson n’est pas limitée au respect de la taille légale de capture et à la pêche à la mouche en « no-kill », elle peut être volontaire de la part du pêcheur pour qui la pêche, c’est d’abord le plaisir et la satisfaction d’avoir leurré un poisson sauvage et de lui rendre la liberté ensuite, c'est peut être aussi le souci de contribuer à ménager la ressource quand il s’agit d’une espèce menacée.

Parcours « no-kill » de l’Odet

Il débute au Pont Allouen (Parking) et se termine 1 km en amont, l’Odet coule assez lentement entre les prairies, les truites y sont grasses et combatives,

Le pont Allouen se trouve sur la route D51 qui va de la Croix Saint André (sur la route D15 Quimper -Coray) à Langolen, pour visualiser l’itinéraire, se reporter à la carte de la page Odet et zoomer ;

une mouche efficace02

Photo B.Joncour : Une mouche efficace

Parcours « no-kill » du Steïr

Ce parcours, long de 1 km débute au Pont Quéau sur la petite route en direction de Quéméneven , elle franchit également à cet endroit la ligne de chemin de fer Quimper-Brest,’

Le parcours est intéressant de par la diversité des postes, radiers, courants lents, fosses, méandres et aussi de par la bonne densité de poisson, même si ceux-ci sont méfiants car assez souvent sollicités; par ailleurs la nature y est très belle.

Parcours « no-kill » du Jet

Il s’agit d’un parcours de 1 km sur le haut du Jet, son départ se trouve sur la route de Saint Yvy à Elliant, au pont de l’ancien moulin du Jet après le tunnel sous la voie ferrée Quimper- Nantes ( Se reporter à la carte de la page du Jet). Le Jet offre un parcours diversifié de fosses et de courants, dans un décor de prairies côté rive gauche et de bois en pente sur l’autre rive.

Photo B.Joncour : moucheur en action

Pour le pécheur à la mouche qui veut découvrir les 3 rivières de Quimper dans toute leur diversité et leurs possibilités, la source d’information la plus pertinente est le site web du Club Mouche de l’Odet riche de ses 25 ans d’expérience :

http://www.club-mouche-odet.com/cmo.html

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.