• header1
  • header2
  • header3
  • header4
  • header5

b accueil2

b assob ou pecherb poissonsb contact blanc overb infob pecherb photos blanc overbout forum

Le Saumon Atlantique

Source du texte : Bretagne Grands Migrateurs

Description

Le Saumon Atlantique ( Salmo Salar) est une espèce appartenant à la famille des salmonidés.

Son corps est fusiforme et recouvert de petites écailles. Comme les autres poissons de la famille des Salmonidés, il présente une nageoire adipeuse en arrière de la dorsale, la nageoire caudale est large, ce qui lui permet de nager vite. La coloration de la robe est variable suivant le stade de développement et ressemble pour les jeunes stades à celui de la truite commune. L’alevin et le tacon (ou parr) présentent une robe d’aspect métallique avec un dos gris ardoise plus ou moins bleuté, des flancs argentés avec des marques bleutés caractéristiques dites « en doigt de gant » et un ventre blanc nacré. Le smolt (juvénile prêt à entreprendre la migration vers la mer) prend une livrée brillante argentée que conserve l’adulte jusqu’à son retour du milieu marin. A l’approche de la reproduction, les flancs se teintent en jaune et des taches rouges et pourpres se développent. Un bec caractéristique à la mâchoire inférieure se développe également chez les mâles. La taille du saumon est en relation avec le nombre d’hivers en mer, de un à trois ans rarement plus, les saumons de printemps peuvent dépasser le mètre et les 15 kg, les poissons de première montée mesurent de l’ordre de 50 à 60 cm pour un poids de 2 à 4 kg.

Photo : Saumon mâle Source : Bretagne Grands Migrateurs, 2008

Photo FAAPPMA 29 : Saumon femelle en pêche électrique

Généralités

Les saumons déposent leurs œufs dans des eaux courantes au sein de nids. Les œufs éclosent et vont grandir en alevins qui vont rester sous le gravier jusqu’à ce que leur vésicule vitelline se résorbe. Ils vont ensuite émerger à travers le gravier, avaler une bulle d’air pour atteindre une flottabilité neutre et commencer à se nourrir. Peu après l’émergence, l’alevin se disperse, occupe et défend un territoire, on le nomme alors tacon. Après 1 an ou plus, ils smoltifient et retournent à la mer. La dévalaison se passe généralement au printemps ou au début de l’été. Après une ou plusieurs années passées en mer, le saumon devient sexuellement mature et retourne à sa rivière natale. Certains passent plusieurs années en mer, ceux là reviennent tôt dans la saison, ils sont plus gros, on les appelle saumon de printemps. D’autres passent une année et reviennent plus tard dans la saison, ce sont les grilses (ou castillons). Le frai a généralement lieu en automne ou tôt dans l’hiver en général dans la rivière natale .Les conditions océaniques (en particulier la température) influent sur la qualité et la quantité de la population de reproducteur, une condition d’égale importance pour la survie des stocks sauvages est la qualité du milieu pendant sa phase en eau douce. Ainsi il lui faut une eau de bonne qualité (Température, Oxygène), et des conditions particulières d’habitat (espace disponible, substrat, abris, fourniture en nourriture, qualité et quantité des zones de fraies)

Photo FAAPPMA 29 : Frayère à saumon

Cycle de vie

La reproduction a lieu en eau douce, sur les têtes de bassin. A partir de mois de novembre, la femelle creuse un ou plusieurs nids et y dépose les ovules immédiatement fécondés par le mâle.

L'incubation dure environ 3 mois, mais les alevins ne quittent la frayère qu'un mois plus tard pour se disperser dans des zones de courant afin de rechercher leur nourriture (larves d'insectes aquatiques principalement). Les juvéniles, appelés tacons, passent une ou deux années en rivière avant de subir un ensemble de modifications qui vont les préparer à la vie marine : c'est la smoltification. Les smolts, rassemblés en bancs, rejoignent alors les aires d'engraissement marines situées au large du Groenland et des îles Féroë.

Photo FAAPPMA 29 : Tacon

Le séjour en mer dure d'une à trois années, puis les saumons reviennent vers les eaux continentales dont ils sont originaires (phénomène de homing) pour se reproduire. Durant la remontée des cours d'eau, les adultes, ayant cessé de se nourrir, puisent dans les réserves énergétiques accumulées pendant la phase marine. Généralement, ils ne survivent pas à la reproduction, cependant une faible proportion d'individus peut résister et reprendre une nouvelle migration vers la mer.


Photo AAPPMA Quimper: Saumon d’environ 9 kg

Répartition en France

A l'origine, le saumon fréquentait l'ensemble des cours d'eau de la façade atlantique, de la Manche et de la Mer du Nord. La principale cause de sa disparition sur certains cours d'eau et de sa raréfaction sur d'autres est la construction de barrages. En effet, ces derniers barrent l'accès aux zones de frayères (situées dans les zones amont des bassins versant). Aujourd'hui des programmes de restauration sont en cours et ont permis le retour du saumon sur les bassins de la Dordogne, de la Garonne, du Rhin et le maintien de l'espèce comme sur le bassin de la Loire.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.